La priorité aux résidents valaisans dans l’emploi

Que signifie pour moi la priorité aux résidents valaisans dans le marché de l’emploi?
Je suis né, j’ai grandi et j’ai fait mon apprentissage dans la construction au Tessin, je connaît très bien le phénomène des frontaliers et j’ai vu la « grande richesse » que cela a amené et je ne veux pas que le Valais suive le même sort.

Des frontaliers occupent des places de cadres et/ou de responsables des ressources humaines (RH) dans des PME de la région. Favoriser des amis, des connaissances ou simplement des personnes provenant du même milieu grâce à l’occupation d’une fonction clef c’est humain et j’ose dire même « normal » en quelque sorte mais on rentre ici dans un discours sur l’éthique et la morale en s’éloignant du sujet.

Il en reste que dans les dernières années de plus en plus de frontaliers ont été embauchés au dépit des résidents qui se voient refuser une place de travail sous prétexte du franc fort, de la baisse des exportations ou tout simplement de faire des économies, le résultats c’est que en laissant à la maison 2 résidents le patron peut engager 3 frontaliers et il pourra garder sa marge de bénéfice. Cela démontre aucune vision à long terme car engager et payer à leurs juste valeur les résidents c’est un investissement pour notre région, pour notre canton et au final pour notre Pays et des économies pour le domaine de la santé et du social car un citoyen qui travail et se sent valorisé ne sera pas souvent malade, ne sera pas souvent absent de sa place de travail et sera productif.

Ce que je veux dire c’est tout simplement que, sans vouloir empêcher l’engagement d’étrangers dans les branches ou notre pays manque de personnel,  quand le dernier chômeur valaisan aura un travail rémunéré de manière à pouvoir vivre au-dessus du seuil de pauvreté nous pourrons envisager d’ouvrir des places de travail au marché transfrontalier.

Investir c’est choisir d’engager les résidents, investir c’est le Valais d’abord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*